Violine T5 – La maison-piège

CRITIQUES BD

Violine est une fille presque heureuse. Elle a enfin retrouvé son papa. Mais son bonheur est incomplet. Il lui manque toujours sa maman. Mais l’espoir est permis, suite à son voyage au Zongo, il est fort possible qu’elle ait retrouvé sa piste.

Elle va avec son papa retourner dans la maison de son enfance et y affronter l’horrible Marushka. Le combat va être terrible et sans pitié.

Ce 5 tome donne le mot fin du cycle de la quête des parents de Violine mais ouvre de nouvelles possibilités d’aventures qui nous mèneront sur les routes des Indes.

On aime cette petite fille qui possède le pouvoir de lire dans les pensées des autres en fixant leurs yeux. Rien que cette idée fait frissonner.

On finit le cycle avec des méchants qui deviennent gentils et les retrouvailles de Violine avec ses parents. Comme quoi il existe une moralité dans le monde de la bd.

Le scénario de Tronchet est absolument divin de rebondissements et le dessin de Rings (que l’on va prochainement retrouver sous un autre nom dans un album d’une très grande série) donne le sentiment qu’il a vraiment eu du plaisir à dessiner ce 5ème tome. C’est vivant, chaud, et cela bouge dans tous les sens. C’est Violine tome 5 à mettre dans les mains de tous les lecteurs de bonne bd.

 

Laisser un commentaire