Tintin dans la Franc Maçonnerie

ACTUALITÉ

Tintin fait la une de la revue « Franc Maçonnerie » N 57.

Plus précisément, la revue contient un dossier sur le monde de la bd et la Franc Maçonnerie avec un focus sur l’univers de Tintin et les signes qu’Hergé a laissé dans les 22 albums de Tintin. Ce dossier est écrit par Bertrabd Portevin, auteur de plusieurs ouvrages de grande qualité sur Hergé et Tintin. On relit avec plaisir les signes kabbalistes, comme les nombres 22 et 64 ou le chiffre 7 du fameux slogan publicitaire « de 7 à 77 ans ».  Mais l’alchimie et le tableau de loge ne sont pas non plus oubliés. Mais attention, le profane risque de ne rien comprendre et il serait en droit de penser que dire qu’il existe des signes maçonniques comme le voyage du compagnon dans « L’ile Noir » ou une initiation dans « le Sceptre d’ Ottokar » c’est comme dire que le capitaine Haddock et la Castafiore ne sont que des personnages du roman de la quête du Graal… un peu n’importe quoi ? La question est de savoir si Hergé était ou non maçon. Certes à l’époque de nombreux ouvrages dévoilaient déjà les secrets… mais à quoi cela sert de donner un code ou une clé si on ne sait pas où se trouve le coffre ou la porte du Temple ? On peut frapper et chercher comme un profane, donner les codes sans la compréhension cela ne  sert à rien. Hergé lui a su cacher dans ses dessins les signes et il a réussi à construire des histoires parallèles qui ne sont compréhensibles que par les initiés compagnons, on laissera à l’apprentie le temps de préparation aux voyages.

Le doute n’ayant plus sa place, le frère Hergé a laissé un héritage maçonnique et alchimiste aux générations futurs. A vous d’apprendre à lire et à écrire.

Laisser un commentaire