Shin Megami Tensei : If

CRITIQUES BD

Nobu, un jeune lycéen vient d’acheter un logiciel à Hazama, un camarade de classe.

Mais lorsqu’il l’insère dans l’ordinateur, il se passe des choses bizarres ! Une faille s’ouvre entre le monde des Humains et celui des Enfers. Soudain apparaît un monstre vraiment très moche qui va tuer et dévorer tous les humains qu’il trouvera sur son passage.

Nobu, blessé, se rend à l’infirmerie où il rencontre Yumi qui lui conseille de rentrer chez lui pendant qu’elle va faire sa petite enquête près du gymnase. S’ensuit une course poursuite avec un monstre qu’elle finira par neutraliser avec l’aide de Nobu qui n’a pas été autorisé à quitter l’enceinte du lycée.

Ensemble, ils décident d’une stratégie pour sortir vivants de cet enfer.

Après avoir récupérer l’anneau d’humilité, ils vont devoir briser la barrière magique de la chambre des sceaux pour pouvoir ramener le lycée dans son monde d’origine.

Ils seront aider dans cette épreuve par Pixie, un démon familier.

Réussiront-ils à relever ce défi ?

Ce one-shot est en fait une sorte de préface à une série en 9 volumes intitulée  Shin Megami Tensei : Khan, inspirée d’un jeu vidéo culte Lucifer Call, lui-même inspiré d’un roman que l’on peut qualifier de « gore ». Ce qualificatif résumant bien ce one-shot parsemé de dessins très explicatifs comme ceux de cadavres amputés jalonnant les couloirs du lycée…

L’idée de scénario semble intéressante mais je déconseillerais ce manga au moins de 10 ans.

Ames sensibles s’abstenir.

Laisser un commentaire