Perkeros Le notes fantômes

CRITIQUES BD

Emmenés par Axel, leur lead-guitar de 22 ans, les cinq membres du groupe de métal avant-gardiste Perkeros donnent tout avec un objectif : faire enregistrer leur premier album ! Mais tous les musiciens du monde le savent, le chemin de la gloire est pavé de bien des surprises. Surtout lorsque l’on découvre, comme Axel et sa bande, que la musique peut aussi réveiller de très anciens pouvoirs magiques… Perkeros a un profil particulier. Son batteur est un ours ! Le bassiste est un vieux monsieur. Tout cela marche bien. Mais, le chanteur-guitariste ne sait pas chanter et s’avère perpétuellement plein de stress, tiraillé entre sa belle compagne Julie et l’adorable claviériste Lily. Il y a aussi un autre guitariste qui a des dons de chanteur… Entre magie et musique, JP Ahonen et KP Alare (qui nous viennent de Finlande) racontent une histoire vécue partout dans le monde : l’aventure de la formation d’un groupe, avec ce qu’elle peut générer d’amitié, de passions… et de dérapages. Le graphisme semi-réaliste offre de superbes doubles planches pour les concerts. Les décors sont sympas et les personnages attachants. Les couleurs illuminent la scène. A la croisée des comics et de la bande dessinée franco-belge. Perkeros conjugue gros son et humour à une touche de fantastique et d’inattendu. Perkeros ou l’irruption de Gorillaz chez Harry Potter : du bon son, des beaux visuels et l’aventure à fond. Bref, le pouvoir magique de la musique !

Un régal

Laisser un commentaire