Le SNE se bat pour les directeurs de collection

ACTUALITÉ

Le Syndicat national de l’édition (SNE) vient de déposer un recours pour excès de pouvoir devant le juge administratif contre l’Agessa qui a décidé d’exclure les directeurs de collections de la protection sociale des artistes auteurs ce qui provoque une grande inquiétude puisqu’ils ont généralement une rémunération au pourcentage des ventes, comme les auteurs. « Il existe actuellement 900 directeurs de collection enregistrées à l’Agessa, cela implique de devoir renégocier 900 contrats avant le 1er janvier 2019 » explique Pierre Dutilleul, directeur général du SNE.  Et les nouveaux contrats seront certainement construit au détriment des directeurs de collection, car rares seront ceux qui auront un contrat classique de salarié, cela sera probablement des créations d’auto-entrepreneurs. La question se pose,  pourquoi l’Agessa désire ne plus recevoir les cotisations de plus de 900 personnes ? Un directeur de collection a une action importante dans la création d’un livre, il conseille, inspire, limite, pousse les auteurs à toujours mieux faire. Ce n’est pas juste un simple « agent technique » comme désire le laisser penser l’Agessa.  Les petites et moyennes maisons d’éditions ne pourront jamais rémunérer mensuellement les directeurs de collections, c’est la direction du chômage pour un grand nombre d’entre eux.  L’initiative du SNE est donc la bienvenu.  Heureusement que la Ministre de la Culture est une éditrice…

Laisser un commentaire