Le rêve de Jérusalem

CRITIQUES BD

Hermance est un jeune garçon qui vit dans une terrible époque du moyen âge. Il n’est pas comme les autres enfants de son âge, et sa mère le sait bien. Il possède un pouvoir celui de la guérison et sa maman qui l’aime plus que tout au monde s’applique à lui faire utiliser ses pouvoirs pour le bien des autres. Elle est très croyante à la religion chrétienne et veut croire qu’il est possible que son fils soit le prochain messie envoyé sur terre pour apporter le bien et la bonne parole. Mais la guerre et la mort de sa mère va être un tournant du destin de Hermance. Privé de soutien et atrocement torturé par une inquisition aussi compétente dans la souffrance que dans le pardon, il va pousser son pouvoir au plus profond de son Ame au point d’en oublier jusqu’au moindre souvenir. Le deuxième acte concerne kalis Oresund, un homme violent, sorte d’anti-christ qui abject les croyants. C’est face à l’un d’eux, au moment de le tuer, qu’un miracle se produit. Tandis qu’il tient dans sa main une croix, la foi et la croyance en Dieu lui viennent. Désormais il n’aura comme unique tâche que la propagation de la religion et de la mort des incroyants.
C’est en Palestine que le troisième acte se produit, là où les deux personnages vont se rencontrer pour ne plus se quitter.

 

Violence et croyance font parties du monde, mais aussi de cette histoire. Le dessin est vraiment réussi, on passe du soleil à l’ombre avec facilité. On ne sait pas encore dans quelle direction la série va nous mener, mais ce premier tome donne en tous cas des bases intéressantes pour la suite.

Laisser un commentaire