Le Cinquiéme Evangile T1 La main de Fatima

CRITIQUES BD

Nous sommes en terre Sainte au XIIe.Le seigneur Million de Plancy vient de se faire assassiner. Sa mort ne laisse personne indifférent car il était le régent du royaume de Jérusalem. Le hasard fait que Guillaume, l’archidiacre de Tyr se trouve sur les lieux et il commence son enquête, non pour juger mais pour comprendre. En parallèle une autre histoire commence à faire courir la rumeur qu plusieurs jeunes filles ont disparu mystérieusement. La peur touche la population locale et fait bien rire les nobles. Mais les meurtres et les disparitions auraient toutes comme lien un livre, un Evangile, qui posséderait dans ses écritures le moyen de faire tomber la chrétieneté. Voilà que les Musulmans se mettent à sa rechercheet que les nobles Chrétiens eux aussi, chacun pour des raisons différentes du moins d’attarence, car les traîtres sont bien nombreux quand un pouvoir promet de tomber et que la place d’un nouvel ordre arrive.

 

 

 

 Le cinquième Évangile est un mélange d’enquête, d’Histoire avec un grand H, de guerre, de trahison et de pouvoir. Les auteurs, Istin qui, a aussi repris la série Merlin et Montaigne pour qui c\’est sa première grande série qu\’il dessine seul, forment bons duos de choc.Le scénario coule de source et c\’est bien normal vu le talent de Istin. La grande surprise vient de Montaigne. Son dessin fait preuve d’une très grande maturité, d’une confiance qui est, c’est vrai, mis en valeur par le travail en couleur de Jacquemoire. Je ne sais pas ce que nous réserve la suite, mais je peux dire que c’est plus qu’un bon début. On sait bien que les intrigues et le mystère du Vatican donc de la religion sont à la mode. On aurait pu croire que depuis quelques années on avait fait le tour, et bien Le Cinquième Évangile est  la preuve que l’on n\’ a pas encore tout dit.

 

 

 

 

Laisser un commentaire