La forêt interdite

CRITIQUES BD

Schtroumpf alors ! La forêt proche du village de champignons où vivent les petits êtres bleus est bordée par un haut mur derrière lequel se trouve une autre forêt mais enchantée celle-là et, tout près existe un tout petit village perché dans un arbre. Et dans ce village vivent… des Schtroumpfs ! Mais attention : des Schtroumpfs filles. De quoi mettre en ébullition l’esprit du Schtroumpf costaud, du Schtroumpf à lunettes, du Schtroumpf maladroit et de la Schtroumpfette quand ils découvrent ces sœurs inconnues. Après un moment de flottement le courant passe entre les deux tribus qui n’ont pas exactement la même vision du monde…

Rebondissant sur le film Les Schtroumpfs et le Village perdu (sorti fin mars 2017 en salles), le studio Peyo nous a mitonné cinq petites histoires où la gent féminine a le beau rôle même si certains clichés machistes perdurent comme lors de la très sérieuse réunion du Conseil où ces dames papotent et parlent chiffons devant des Schtroumpfs mâles ébahis.

On peut regretter que le format –un peu trop court– des histoires empêche de faire plus ample connaissance avec les personnages et qu’il faille avoir vu le film pour savoir comment tout commence. Si le graphisme est (heureusement) fidèle au trait du grand Peyo, les couleurs évoluent, la palette s’enrichit de mauves et de verts mais surtout les personnages sont maintenant ombrés et abandonnent les stricts à-plats des origines. Créés en 1958, les Schtroumpfs ont toujours vécus entre garçons, ce village de filles va-t-il donner un coup de fouet (et plus si affinités) à des histoires qui avaient un peu tendance à ronronner ?

Les Schtroumpfs et le Village des Filles, tome 1 : La Forêt interdite , studio Peyo. Editions Le Lombard, 48 pages, 10,95 euros.

Laisser un commentaire