Figurec

CRITIQUES BD

Et si nos amis, nos proches, nos conjoints n’étaient autres que des comédiens embauchés pour nous donner le change dans la vie de tous les jours? Vos parents pensent que vous n’avez pas d’amis? La société Figurec contre payement vous en fournit. Votre femme veut que vous ayez une maîtresse? C’est possible aussi. Le tout contre payement bien entendu.

Le pire est peut-être quand on découvre que ses propres parents sont des employés de Figurec. A ce moment là, qui peut on croire? La vie n’est-elle pas une suite de mensonges?

Notre héros va perdre les pieds de la réalité. Il va d’abord apprendre l’existence de Figurec, puis comprendre que ses amis en font parties, puis que ses parents en ont eu recours. Le pied dans l’engrenage il finit par utiliser les services de Figurec pour avoir une petite amie virtuelle. Mais l’argent va commencer à manquer et sa petite amie ne va plus venir, ce qui va le pousser dans un début de dépendance qui va peu à peu le pousser à la folie. Mais si la folie n’avait pas déjà commencé dés le début?

Un mot pour décrire Figurec : Formidable.

Cet album s\’inspire du roman de Fabrice Caro et on peut avouer que suite à la lecture de l’album on a vraiment envie de lire le roman qui doit certainement contenir plus d’informations et de détails. Les couleurs pastels sont le fruit d’un amour de l’hommage. Christian De Metter a réussi son pari, se faire plaisir et donner du plaisir aux lecteurs.

Figurec fait partie intégrante des meilleurs albums de l’année 2007.

Laisser un commentaire