Dans ta face, minable !

CRITIQUES BD

L’équipe des Gunblast Girls s’était séparé après un casse qui avait mal tourné. Mais cette fois-ci, Zdenka en est certaine, il s’agit d’un travail pépère, sans risque et bien payé. Un voyage d’agrément en quelque sorte  pour lequel elle reforme son gang. Quatre filles délurées, quatre filles libérées qui n’ont pas froid aux yeux et pas peur des gros machos même si leurs mini-vêtements ont tendance à faire monter la testostérone.

Pour cette mission, le taf est simple, trimballer la fille d’un homme d’affaire à l’autre bout de la galaxie et basta ! Seulement il y a un hic, voire même plusieurs. Les filles ont la sale habitude de se faire des ennemis partout où elles passent et barboter la paye des mineurs n’est pas reconnu comme une action franchement amicale, de plus le papa de la mignonne est aussi un drôle de roublard. En fait d’homme d’affaire, il s’agit du comptable d’une branche importante de la maffia qui entend récupérer un pognon laborieusement gagné. Et la gamine semble dotée de facultés aussi étranges que tentantes…

S’il n’y a rien de franchement nouveau dans cet épisode, il faut pourtant en reconnaitre la qualité du travail graphique et dire aussi que l’on éprouve une certaine jouissance à la lecture d’un récit mené tambour battant et sans un seul temps mort. Un récit de science-fiction avec de la baston, des bagarres spatiales, des aliens pas ordinaires et une bonne dose d’humour pour épicer le tout. Que ce soit à l’écriture ou au dessin, le travail de Crisse est diablement efficace.

 

Gunblast Girls tome 1 – Dans ta face, minable !, Crisse. Editions le Lombard, 56 pages, 13,99 euros

Laisser un commentaire