Chats Noirs, Chiens Blancs T1 Réminiscences parisiennes

CRITIQUES BD

Gilla, une jeune femme italienne, ne supporte plus la vie insipide qu\’elle mène. Ses amis ne l\’intéressent plus. Elle ne trouve même plus goût à ses études de médecine. Sur un coup de tête, elle décide de partir à Paris pour suivre des cours de photographie. Pour tromper son mal-être, Gilla se balade dans Paris et croit reconnaître Samuel Beckett, l\’écrivain décédé. Peu après, elle voit Roberto, son ancien petit ami défunt.  Puis, elle rencontre ses grands-parents morts eux-aussi. Enfin, elle fait la connaissance de la princesse de Lamballe, décédée elle aussi. Pourquoi tous ces fantômes viennent-ils perturber sa vie ? Vanna Vinci fait ici un portrait léché d\’une jeune femme en quête d’identité. L\’album se lit comme un journal intime truffé de références littéraires, musicales et historiques. Vinci construit un univers fascinant autour de son héroïne. Dans ce parcours initiatique, elle introduit des éléments fantastiques qui suscitent la curiosité. Gilla vit une expérience hors du commun avec le retour de défunts qu’elle affectionne. Mais, le mystère vient de cette femme d’un autre siècle qui va donner un sens à sa vie. Vinci promène son trait sensible et expressif dans les rues de Paris et croque une galerie de personnages hauts en couleurs. Grâce à un découpage original, on entre dans l’intimité des personnages qui débordent souvent des cases.

On attend impatiemment de savoir comment Vinci va expliquer les phénomènes paranormaux du premier épisode.

Laisser un commentaire