Cassio, tome 1 : le premier assassin

CRITIQUES BD

Nous sommes en 145 après JC, sous le règne de l’empereur Antonin le Pieux.

Lucius Aurelius Cassio, un riche dignitaire qui a sauvé la vie de l’empereur, est retrouvé dans sa villa romaine, baignant dans son sang. Il a été assassiné a coups de couteaux. Malgré l’intervention de questeurs impériaux, les quatre meurtriers ne sont jamais découverts…

Là aurait pu s’arrêter l’histoire. Mais…

De nos jours, une archéologue, Ornella Grazzi, découvre lors de fouilles en Turquie les ruines d’une demeure appartenant à Cassio…Chose impossible, vu qu’il est sensé avoir péri à Rome. Intriguée, elle s’enfonce dans la bâtisse et découvre des textes écrits de la main de Cassio, post-mortem, présentant un à un ses meurtriers…

Si le dessin de la BD est assez simple, mêlant ancrages et pastels avec brio, l’histoire est haletante et efficace. Ce premier tome présente l’identité du premier meurtrier et le pourquoi de son acte. Elle nous dépeint un Cassio riche en couleurs, nous définit son caractère et ce qui a amené cette situation.

On se laisse plonger dans cette course poursuite dans le temps et l’espace, ces flashs back présentant un personnage dont on ne voit qu’une esquisse peu de temps avant sa mort, au tout début du récit.

Le livre mêle orgies et trahisons sur un fond d’histoire romaine, et on découvre avec plaisir un monde dont beaucoup ne connaissent que la vision classique : armées romaines, conquêtes, dieux et empereurs. Les intrigues politiques sont rondement menées, et l’histoire même au présent n’est pas de tout repos.

Alors, qui a donc tué le juste Lucius Aurelius Cassio ? Dépêchez-vous de lire le livre pour le savoir…..

Laisser un commentaire