BD : W.E.S.T. T5

CRITIQUES BD

Etats-Unis. Début XXème siècle. Mandatée par le Président, une équipe spécialisée dans l’occulte (W.E.S.T.) ?uvre dans l’ombre. Le leader du groupe, Morton Chapel opère avec quelques hommes sûrs. Quinze ans plus tôt, la femme de Morton, Madeleine, qui lui a donné une fille, Megan, était sous l’emprise du démon Seth. Le jour où elle a voulu tuer Megan, Morton l’a abattu froidement sous les yeux de leur fille. Depuis cette tragédie, Megan vit prostrée sur un lit d’hôpital alors que Seth prend possession d’elle. Morton commence une psychanalyse, mais il n’a qu’une obsession: tuer sa fille pour rompre la malédiction… W.E.S.T. permet de retrouver le talent inouï de Christian Rossi. Avec un sens du découpage ahurissant, son trait élégant fait merveille. Rehaussé par la couleur directe, son graphisme donne un caractère crépusculaire à l’intrigue concoctée par Xavier Dorison et Fabien Nury. Non contents de réinventer le western fantastique, les scénaristes nous offrent un mélange détonant de réalisme, de mysticisme et d’ésotérisme. En outre, ils apportent une dimension supplémentaire: celle de la guerre psychologique entre le chef de W.E.S.T., ses anciens complices chargés de le supprimer et son ennemi de toujours qui veut se venger. Graduellement, la tension monte jusqu’à devenir insupportable. Comme les aventures de W.E.S.T. sont construites par diptyques, on se prend à attendre impatiemment l’épisode suivant…

Un thriller si palpitant que même les réfractaires à l’occultisme y trouveront du plaisir !

Laisser un commentaire