BD : Nico T1 Atomium-Express

CRITIQUES BD

1947. Deux engins extraterrestres s\’écrasent sur la terre. L\’un en Sibérie. L\’autre à Roswell aux Etats-Unis. A Washington, le Président Truman décide de divulger au public la nouvelle de cette découverte qui pourrait donner à l\’Amérique une avance technologique inégalée. Août 1966. Dans un univers où les voitures volent et où les trains sont atomiques, Nico, agent de la CIA part en mission à Paris. Mais, la mission échoue et Nico est accusée de meurtre… Le scénariste Fred Duval a construit ici un petit bijou d\’uchronie. Que se passerait-il si deux soucoupes volantes avaient atterri sur la planète en pleine guerre froide ? Il en déduit un monde où le progrès technique est époustouflant. A cette toile de fond pseudohistorique, Duval greffe une passionnante histoire d\’espionnage. Dans ce pur divertissement de  science-fiction, tout est réalisé pour plaire au lecteur. Aux coups de théâtre du début succèdent de frénétiques rebondissements. Nico devient très vite attachante. On est conquis par le décor rétrofuturiste et par l\’intrigue mystérieuse à souhait. Avec son trait pur et élégant, Berthet habille avec panache un scénario à surprises. Comme dans Pin-up, il dessine avec grâce ses personnages féminins et plante de façon magistrale le cadre du récit. On y croit vraiment. Et, on attend avec impatience l\’épisode suivant !

Un vrai divertissement dont on se régale. Avec une cerise sur le gâteau…

Laisser un commentaire