BD : Loving Dead

CRITIQUES BD

BD : Loving Dead

Ils sont jeunes, ils sont beaux et ils s’aiment. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes n’était un petit détail. Ils sont morts ! Après des expériences plus qu’inconsidérées, un virus s’est échappé d’un laboratoire, transformant 95% de l’humanité en zombies. Les deux amoureux savent qu’ils n’ont droit qu’à quelques mois de \ »vie\ » avant que leurs corps ne se détruisent à jamais. Mais une rumeur tenace affirme qu’un sérum existe et que la vie pourrait reprendre…

Une histoire de zombies ? Oui, mais racontée sous un angle inhabituel. Si certains traits, caractéristiques et incontournables de ce genre d’ouvrages sont bien présents, mettre des zombies en position centrale ouvre le récit sur un aspect inhabituel. A la fois histoire d’amour et quête, cette histoire dense et sombre est parfaitement servie par le dessin vigoureux et précis de Raffaele. Ajoutons cependant que l’humour (noir) permet d’aérer certaines pages.

Laisser un commentaire