BD : La femme accident Seconde Partie

CRITIQUES BD

Charleroi. De nos jours. Julie est en prison préventive, jugée pour un meurtre qu\’elle n\’a pas commis. Elle tient le coup grâce à son fils, Mathias, et se remémore sa vie au cours du procès. Théo, le garçon qu\’elle n\’a jamais cessé d\’aimer. Son avortement. Sa vie comme Escort girl. Son retour auprès de Théo qui se droguait. La disparition de ce dernier. Sa décision de garder Mathias et de l’élever seule. Et, c\’est alors qu\’elle a été accusée d\’avoir tué Théo. A la lumière des témoignages accablants, que va décider le jury ? Denis Lapière fait ici le portrait d’une femme fragile. Une femme mal aimée qui a besoin de se sentir exister. Malgré des blessures à jamais ouvertes et un terrifiant sentiment de solitude. Sa relation avec l’unique amour de sa vie a été destructrice. Mais, en décidant de garder son enfant, Mathias, elle a fait un pari sur l’avenir. Malgré la banalité de l’histoire de Julie, Lapière nous touche. L’intrigue devient poignante et pathétique à travers de longs flash-back et dans le cadre d’un procès où elle est mise à nu. Olivier Grenson souhaitait dessiner un roman psychologique ayant pour cadre Charleroi, sa ville natale. Avec son trait fluide, réaliste et précis, il sublime Julie en montrant sa beauté extérieure et intérieure.

Drame social, roman noir, intrigue policière et récit introspectif font de cet album une tranche de vie bouleversante…

Laisser un commentaire