BD : Correspondante de guerre

CRITIQUES BD

Grand reporter, Anne Nivat est correspondante de guerre. De sa rencontre avec la dessinatrice Daphné Collignon est né un livre étrange. Crayonnés,  dessins sépia ou couleurs, photos, tout s’entremêle, faisant ressortir un texte  qui, parfois, mis en scène, mange la page.

Ce surprenant portrait nous permet de partir à la découverte d’une journaliste de terrain mais aussi et surtout d’une femme. Pas une héroïne, un témoin, juste un témoin qui ne prend pas parti. Une éponge qui absorbe l’information pour la restituer intacte. Mêlant interviews et carnets de voyage, passant de photos de Paris à d’autres d’Irak, nous entrons dans la peau d’Anne, « glissant d’un monde à l’autre », passant d’un univers en guerre à un autre où règne la fête…

Désinvolte et torturée, Anne Nivat est un anti-héros. C’est une femme vraie, faite de chair et de sang,  d’émotions et de larmes. Ici, nous découvrons l’actualité sous un autre visage.

Laisser un commentaire