BD : Lucky Luke T31 Les daltons à la noce

Ma dalton réussit à avertir ses enfants, les Daltons, que celui qui les a mis en prisons, le shérif Parker, va ce mariée. L\’occasion de le tuer au moment des noces est trop belle pour ne pas profiter de le supprimer. Ils vont donc rapidement s\’évader de leur prison et mettre en place un plan. Mais c\’est sans compter sur l\’arrivée de Lucky Luke que le shérif Parker à inviter pour la cérémonie de mariage. Va suivre plusieurs Face à Face et plusieurs pendaisons toutes plus déraisonnable les unes aux autres.

 

 

 

Un Lucky Luke dans la continuité des scénarios de Fauche et Léturgie. Sans faire partie des meilleurs de la série; il n\’est néanmoins pas le plus mauvais et se laisse lire presque avec plaisir mais toujours trop rapidement.

 

Manga : Baptist tome 1

Cologne, 2018. Bono U Mayer, jeune étudiant au QI incroyable se trouve au cœur d’une étrange histoire où tous ceux qu\’il côtoie deviennent fous et finissent par disparaître, notamment sa propre mère. Ceci est-il lié au fait qu’il ait fait partie d’un voyage international dans l’espace pour le nouvel an en 2010? Une chose est sûre, l’inspecteur Lioner tient à percer ce mystère en utilisant tous les moyens possibles.Pour échapper à Lioner, Bono acceptera une alliance qui se révélera néfaste avec un ennemi de l’inspecteur, Monsieur Lumor. Notre anti-héros sera sur tous les fronts puisqu’en plus de devoir échapper à la police qui le soupçonne de meurtre, il devra gérer le comportement incestueux et tourmenté de sa sœur Anna.

Un manhwa (BD coréenne) de Science-Fiction qui est mené tambour battant. Nous sommes au début de l’affrontement psychologique entre Bono et l’inspecteur Lioner. L\’un cherche à savoir qui il est et l\’autre connait peut-être la vérité… Suspense et angoisse rythment donc ce premier tome dont la fin laisse place à de nombreuses hypothèses sur le futur de notre anti-héros!

Un ouvrage à classer dans la toute récente catégorie manga, le Shonen Up qui se situe entre le Shonen destinés aux jeunes garçons et le Seinen clairement pour jeunes adultes. Les auteurs restent dans la lignée de The Bullet Saint (manhwa d’uchronie) où réflexion, violence et humour noir s’entremêlent pour la plus grande joie du lecteur.

 

 

BD : Alter Ego Camille

Camille, jeune française vivant à Singapour, entretient des relations difficiles avec sa mère, Suzanne Rochant, chercheuse de haut vol en psychologie et neurosciences, trop souvent absente. Elle vient d’avorter seule et n’a jamais connu son père. Mais, voici que Suzanne meurt brutalement dans des circonstances tragiques, victime d’un incendie. A l’ouverture de son testament, Camille découvre des noms qu’elle ne connaît pas et une lettre adressée à Zé Teixeira habitant l’Angola… L’humanité est sous contrôle. Aux quatre coins du monde, six individus sont confrontés à une découverte scientifique d’une portée phénoménale. Sans le savoir, ils détiennent dorénavant notre liberté entre leurs mains ! C’est le postulat de la nouvelle série Alter Ego. La force de l’intrigue, c’est le phénomène lié aux interactions entre certaines personnes nées au même moment. Pour produire cette série, le réalisateur Pierre-Paul Renders a rassemblé autour de lui un studio. Pour Camille, Renders a réalisé le scénario avec Denis Lapière. Dès les premières planches, le lecteur reste cloué à son fauteuil pour un récit à rebondissements. Tragique, mystérieuse, occulte, l’intrigue se révèle captivante. Au fil du récit, le mystère s’épaissit et la lecture de Camille donne envie d’en savoir plus. Le dessinateur Mathieu Reynès maîtrise parfaitement son trait réaliste et précis pour nous offrir des ambiances mystérieuses.

 

Un thriller fascinant dont le premier opus nous met l’eau à la bouche… A lire d’urgence !

 

BD : Macabre

Le récit d’horreur n’est pas une invention du XXème siècle. La littérature est remplie de textes de qualité, il suffit de les trouver.  Le dessinateur Pedro Rodriguez fait bien plus que de les réunir, ils nous les proposent en images sous la forme de l’album Macabre qui est presque tout sauf horrible. Bien au contraire, cette bd mérite sa place dans le panthéon des bibliothèques.  Nous avons le plaisir de retrouver au fils des pages des textes de Guy de Maupassant, Sheridan Le Fannu, Edward Lucas White, John William Polidori, Catherine Crowe, Robert Louis Stevenson, Edgar Allan Poe.  Dans un graphisme travailler aux mille détails, tous les textes sont mit  en valeurs et sont un vrai bonheur de lecture et parfois de découverte. 

Difficile de faire mieux.

BD Presse : Papiers Nickelés 28

La revue de l’image populaire Papiers Nickelés est à chaque parution un événement en soi. Mais ce numéro 28 est spécial à trois titres. Le premier, pas le moindre, c’est l’augmentation de la pagination. Le journal passe de 24 à 32 pages. Le deuxième, pas le moins anodin, c’est la présence d’articles introuvables ailleurs avec des sujets comme Sapeck, Boilet, Snoopy, Steinlen et encore d’autre en quantités.  Le troisième titre, ou la troisième raison d’avoir dans votre collection ce numéro 28, voire une bonne raison de prendre un abonnement, c’est la présence dans les pages d’une photo unique au monde où  figure presque  toute l’équipe de papiers nickelés, des dingues de l’histoire du monde du dessin, des Dieux du savoir des petits détails qui ont toutes leurs importances.  Je cite dans l’ordre et le désordre Jean-Marc Delaye, Jacques Bisceglia, Benoit Marchon, Yves Frémion, Michel Le bailly, Georges Fernandes, André Gondot, Aurelio, Bruno Duval. On remarquera que devant la beauté de cette photo, les membres féminins de l’équipe ont eu la décence de ne pas y figurer. Pour toute demande d’abonnement ou d’achat de numéro :  papiers.nickeles@wanadoo.fr