Ta gueule Frémion !!!

Ta gueule Frémion

Il s’agit d’un recueil de dessins et de caricatures que des dessinateurs ont osés faire de Frémion lors de ses nombreux déplacements en festivals et autres. Au lieu de garder pour lui ses beaux dessins encadrés et accrochés sur les murs de sa galerie, Frémion a décidé de les réunir dans un livre pour offrir sa tronche à tous ceux qui l’aiment et tant pis pour les autres, ils n’ont qu’à ne pas l’ouvrir ce livre à défaut de ne pas fermer leurs gueules.

Jamais un ouvrage n’avait réuni autant d‘auteurs, du plus mauvais au plus génial.

Au hasard et juste comme cela, voici quelques noms : Baron, Bec, Belom, Bilal, Blutch, Boucq, Bretécher, Cabu, Digé, Edika, F’Murr, Gotlib, Jijé, Lauzier, Loup, Maester, Margerin, Mézières, Möbius , Moerell, Mulatier, Pétillon, Ptiluc, reiser, Solé, Tardi, Wolinski…

Ouf, cela en fait du monde !

Pour infos, ce livre est introuvable. La seul manière de l’acheter est de prendre contact avec l’éditeur:

Les Ateliers du Tayrac

66 rue Julien Lacroix

75020 Paris

Tel: 0671492587

Le prix du livre est de 13 euros. Ce n’est vraiment rien du tout vu le niveau de talents que ce livre contient.

Si cela pouvait donner l\’ idée à d’autres de sortir certains dessins de leurs archives…

Ta gueule Frémion, un Best Seller.

Katsu Tome 10

Si vous n’avez pas lu les tomes précédents, il vous faut savoir pour éviter toute confusion que les deux personnages principaux ont le même prénom bien que l’un soit une fille et l’autre un garçon … Nous avons donc Katsuki Mizutani qui est la fille, et Katsuki Satoyama, Katsu pour les intimes qui est le garçon. Malgré leurs peu de points communs en dehors de pères ex-champions de boxe, nos deux héros se sont liés d\’amitié et la fille entraîne le garçon pour qu’il gagne les championnats interscolaires de boxe.

Le grand jour est enfin arrivé ! Le tournoi de boxe va commencer ! Katsuki Satoyama du lycée Kôyô va combattre Kinji Kunisada du lycée Yozakura dans la catégorie poids plume.

Il gagne tous ses combats jusqu’à arriver en demi-finale puis en finale.

Ogura, camarade de classe de Katsuki Mizutani (la fille), lui rend visite pour savoir

si elle est amoureuse de Katuski Satoyama (le garçon). Cette dernière semble assez stupéfaite par cette question mais le lendemain, Katuski Satoyama lui fait une déclaration qui elle doit bien l’admettre ne la laisse pas indifférente.

L’autre bonne nouvelle est que Nikaïdo est passé boxeur professionnel !

C’est la finale, Hikaru Miyagawa du lycée Sakanodai joue son avenir professionnel dans ce combat contre Katuski Satoyama. Ce dernier qui est parvenu contre toute attente à se qualifier arrivera-t-il à remporter cet ultime combat ?

Bien que nos deux héros aient le même prénom, le graphisme de Mitsuru Adachi , ne permet aucune confusion entre eux. Il a su nous les rendre attachants et émouvants. Quand aux combats de boxe, ils sont très réalistes et dynamiques sans pour autant être « gore ».

Une histoire à suivre …

Pour les garçons et les filles !

Shin Megami Tensei : Khan Volume 4

Nobu n’a pas pu empêcher Yumi de commettre le geste irréparable : elle a libéré l’épée, réveillant ainsi l’impur et plongeant le monde dans un cataclysme épouvantable.

Sur l’ordre de son père, Yu apporte à son grand père une sorte d’iguane et en profite pour lui montrer ce qu’elle a trouvé. Son grand père lui explique que c’est une boîte à musique et s’empresse de lui raconter quelques souvenirs d’il y a 30 ans ….lorsque surgissent des chasseurs de démons qui s’en prennent au grand père pensant qu’il est un survivant du culte du Messie. Ils attaquent ensuite tout le village mais c’est à ce moment là que surgit un vrai démon …. Yu est sauvée par un commerçant ambulant à qui elle donne une disquette en échange de son gîte et de son couvert et qui lui réveille ce qu’il sait sur la puissance du chaos.

En glissant la disquette dans un ordinateur, ils font revenir Nobu et Pixie qui après avoir compris que tout ce qu’ils ont fait n’a servi à rien, finissent par s’adapter à leur nouveau cadre de vie.

Nobu apprend qu’Ozawa est toujours en vie et que c’est lui qui règne sur le monde souterrain.

Nobu décide d’aller voir ce qu’est devenu cet endroit.

Retour à l’action dans ce tome où l’on est un peu perdu au début étant donné que les personnages que nous connaissons ne réapparaissent que vers la fin de ce volume.

A ne pas mettre entre les mains des âmes sensibles, le gore y bat à nouveau son plein.

Shin Megami Tensei : Khan Volume 1

Six mois après la mystérieuse disparition de leur lycée dont eux seuls sont revenus vivants, Nobu et Yumi essaient de reprendre incognito leur scolarité dans deux établissements différents.

Pixie, un démon familier, explique à Nobu que la porte vers le monde des Enfers n’est pas complètement fermée et qu’aucun démon ne vient sur la Terre par plaisir. Il y a donc forcément quelqu’un qui les appelle. Mais qui ?

Le colonel Goto veut déclencher la loi martiale pour une durée indéterminée sur un périmètre de 50 km autour du lycée. Mais ses collègues, qui doutent de lui, ne sont pas d’accord.

Un soir, Nobu rentre chez lui pour assister à un spectacle des plus horribles : sa mère va être dévorée par un démon qu’il va combattre mais la Police va le poursuivre pensant que c’est lui le coupable de ce crime affreux.

Nobu va trouver refuge chez Reiko, une camarade de classe à qui il raconte toute son histoire. Suite à ces confidences, il va faire une bien triste découverte….

Le colonel Goto, qui retient Pixie prisonnière, va révéler des informations capitales à Nobu, ce qui aboutira à la conclusion d’un marché.

Pixie et Nobu vont partir à la recherche de Yumi qui est en grand danger.

Arriveront-ils à temps pour la sauver ?

On est plongé dans un climat de terreur permanent où les gentils affrontent des démons horribles et méchants que rien n’arrête.

Pour ceux qui aiment l’action, les combats, les sciences occultes et le « gore ».

A déconseiller aux âmes sensibles …

Shin Megami Tensei : Khan Volume 2

Nobu et Pixie arrivent juste à temps au lycée de Seichi pour sauver Yumi des griffes de sa prof d’anglais et de sa camarade de chambre, Saeko.

De son côté, le colonel Gotô veut encercler l’ambassade des Etats- Unis pour capturer l’ambassadeur Mr Thorman qu’il tient pour responsable de ce qui se passe. Mais le général est un des leurs et ordonne une purge contre le colonel Gotô.

Pendant ce temps, Yumi et Nobu sont en cavale.

Reito propose de soigner Yumi qui est blessée et de les cacher dans une église dont le prêtre n’est autre que Thorman, fondateur du culte du messie.

L’ambassadeur et le prêtre ne seraient-ils qu’une seule et même personne ?

Nobu se décide à avoir une petite discussion avec Thorman qui se termine bien évidemment en combat. Yumi surgit alors et se bat aux côtés de Nobu.

Thorman lui apprend que c’est elle qui a été choisie pour être le messie !

Quel effet cette nouvelle aura-t-elle sur Yumi qui n’avait qu’une seule envie : reprendre une vie normale ?

Dans ce volume comme dans le précédent, outre Nobu, Yumi et Reito, tous les autres personnages sont d’horribles démons et la majorité des images décrivent des scènes de combat !

Une fois encore à ne pas conseiller aux âmes sensibles.